06/01/2013

Huit Mouquieux pour une observation "gynécologique" à Ransart

insem.jpg

Ce 04 juillet, huit membres de la section ont profité d'un co-voiturage pour aller voir l'insémination artificielle à Ransat.

C’est avec beaucoup de gentillesse et de bienveillance que nous avons été reçus au Rucher-Ecole de Ransart lors de la campagne annuelle d’insémination qu’il organise en prolongement des cours de perfectionnement qu’il dispense sur l’élevage des reines.

C’est ainsi que nous avons pu assister à la récolte du sperme.  Le geste sûr et rapide de Mme Braube provoque l’évagination de l’endophallus du faux-bourdon et d’une pression sur l’abdomen, l’amène à produire la précieuse semence que son mari récolte dans une micro-seringue.  Le sperme est ensuite homogénéisé et conservé au frais en attendant son utilisation. 
Ensuite vient l’insémination proprement dite.  La reine est d’abord narcosée avec du dioxyde de carbone avant d’être placée dans une pipette dont le diamètre est juste supérieur à sa taille.  Ainsi coincée, la reine est placée tête en bas et sous une loupe binoculaire, l’opérateur écarte l’orifice vaginal à l’aide de 2 fines aiguilles de manière à pouvoir injecter une dose de sperme équivalent à la production de 15 mâles. 

Alors qu’elle est encore endormie, la reine est ensuite marquée et clippée avant d’être rendue à sa colonie dans une espèce de hamac tendu entre deux cadres.  Les nourrices, avant même son réveil, l'accèpte sans problème !

Écrit par Jean-Luc Strebelle dans Insémination artificielle à Ransart | 12:52 | Commentaires (0) |  Facebook | | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.